Maison de l'Intelligence Artificielle

Nos partenaires

à l'origine du projet

Nos partenaires fondateurs

La Maison de l’Intelligence Artificielle a été créée par le Département des Alpes-Maritimes, sous l’impulsion de son Président Charles Ange Ginésy, en partenariat avec la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis (CASA), Université Côte d’Azur et la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur.

Département des Alpes-Maritimes

En tant que collectivité territoriale, le Département a lancé en janvier 2018, sous l’initiative de Charles Ange Ginésy, le SMART Deal, plan de transition numérique doté d’un budget initial d’un million d’euros dans le but de répondre à deux objectifs :

  • moderniser et améliorer les performances de l’administration départementale en interne comme en externe afin de notamment offrir un meilleur service aux usagers ;
  • répondre aux enjeux du territoire tout en améliorant la qualité de vie et le quotidien des habitants.

C’est au sein du SMART Deal qu’est née la MIA.

Université côte d'azur

Université Côte d’Azur est depuis le 1er janvier 2020, une université expérimentale et se substitue à la fois à l’Université Nice Sophia Antipolis créée en 1965 et à la Communauté d’Universités et d’Etablissements Université Côte d’Azur créée en 2015.

Université Côte d’Azur réunit 17 acteurs académiques majeurs autour du noyau universitaire historique pour construire une des 10 grandes universités françaises intensives en recherche. 

Elle a notamment porté la candidature du territoire pour l’obtention du label Institut Interdisciplinaire en Intelligence Artificielle (3IA) après l’appel à manifestation d’intérêt lancé par le gouvernement en 2018.

communauté d'agglomération sophia antipolis

Le territoire de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis (CASA) réunit 24 communes et s’étend de la mer à la montagne avec en son centre la 1ère technopole européenne, Sophia Antipolis.

Cette dernière abrite 2 500 entreprises réalisant un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d’euros, dans des secteurs stratégiques et vecteurs d’emplois. 38 000 salariés, 4 500 chercheurs et 5 000 étudiants y travaillent aujourd’hui. L’IA y occupe une place prépondérante avec une large communauté d’acteurs.

CCI Nice Côte d'Azur

La CCI Nice Côte d’Azur est au service des entreprises du territoire des Alpes-Maritimes. Elle oeuvre pour que les entrepreneurs de la Côte d’Azur puissent créer, innover et se développer dans les meilleures conditions. C’est à la fois :

  • Une institution démocratique
  • Un établissement public de l’Etat
  • Une entreprise de services

L’action de la CCI Nice Côte d’Azur s’exerce autour de 5 objectifs stratégiques, mis en œuvre par ses équipes dans différents métiers.

  • Animer la vie économique
  • Informer les entreprises
  • Faciliter les synergies au bénéfice du territoire
  • Développer des infrastructures performantes
  • Former les salariés de demain
Ce qu'ils en disent

Quatre fondateurs

unis dans une vision commune

Slide

« L'IA bouleverse de façon irréversible et à l’échelle mondiale tous les pans de notre société. C’est pour cette raison que le Conseil départemental des Alpes-Maritimes a établi des collaborations fortes avec des partenaires autour d'une ambition commune : accompagner la révolution numérique pour le bénéfice de la société.

Le projet de la Maison de l’Intelligence Artificielle, mené dans le cadre de la politique du SMART Deal et conduit par Marco Landi, sera fédérateur pour l’écosystème du territoire. Il offrira un espace d’acculturation mais aussi de coopération, doté de moyens mutualisés pour encourager l’innovation. Mais il portera avant tout un message et une vision : une IA éthique et responsable, une IA bienveillante, pour l’Humanité. C'est aussi pour cette raison que nous avons créé l'OTESIA.

La Maison de l’Intelligence Artificielle doit nous donner l’occasion d’apporter une pièce à l’échiquier national en matière d’IA. Il nous faut insuffler une dynamique afin que la France devienne un pays moteur au sein de l'Union Européenne... pour construire ensemble une Europe forte autour de l’IA ! C’est une nécessité vitale afin de sauvegarder la souveraineté de notre continent, ne pas être dominés par les « Big Tech » et les prochaines superpuissances technologiques que sont la Chine et l’Inde. Le moment est venu de mobiliser nos meilleures forces : universités, centres de recherche, entreprises, associations, collectivités pour contribuer à cette ambition et offrir à nos jeunes les opportunités qui manquent aujourd’hui pour réduire la fuite des cerveaux.


Nous devons construire un avenir technologique durable et capable de refléter nos valeurs avec authenticité. C’est là le rôle profond de la Maison de l’Intelligence Artificielle, un projet qui saura inspirer la jeunesse et lui apporter des informations qu’elle s’appropriera sans aucun doute, afin de contribuer à créer le monde et la société de demain. »

Charles Ange Ginésy

Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Président du S2MIA

Slide

« Depuis sa création, Université Côte d’Azur (UCA) a pour ambition d’être l’une des 10 grandes universités de recherche françaises. Très implantée sur son territoire, et en connexion avec son écosystème, elle porte une attention particulière au développement de l’IA et ses applications. Pour ces raisons elle a été choisie pour porter un des 4 instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle (3IA) de France par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation en avril 2019.

Lancé en novembre 2019, au moment du Sophia Summit, le 3IA Côte d'Azur, porté par Université Côte d’Azur, développe quatre axes scientifiques : l’intelligence artificielle fondamentale (statistiques, machine et deep learning) ; la médecine computationnelle intégrative, la biologie computationnelle et IA bio-inspirée, l’IA pour des territoires intelligents et sûrs.

Aujourd’hui le 3IA Côte d’Azur, dirigé par Jean-Marc Gambaudo, compte 28 chaires, impliquant directement 270 à 300 personnes et bénéficie d'un budget de 50 M€. L’institut vise la création de 5 start-ups par an.


Partenaire de la première heure de la Maison de l’Intelligence Artificielle, UCA se réjouit de son ouverture. Ce nouveau lieu de fertilisation croisée sera, pour UCA, une vitrine des activités et des projets développés par ses chercheurs à destination du grand public et des scolaires. La Maison de l’Intelligence Artificielle entre également dans la dynamique pour une IA responsable et éthique impulsée par OTESIA, le 1er Observatoire des Impacts technologiques économiques et sociétaux de l’IA, lancé au mois de novembre et ayant l’Université Laval et l'OBVIA pour partenaires privilégiés. »

Jeanick Brisswalter

Président d'Université Côté d'Azur

Slide

« La CASA se réjouit de l’ouverture de la Maison de l’Intelligence Artificielle à Sophia Antipolis, signe d’une collaboration toujours plus fructueuse avec le Conseil Départemental des Alpes Maritimes. Cet outil a une triple vocation qui servira le territoire : une vocation éthique tout d’abord avec l’Observatoire OTESIA qui permettra d’anticiper les évolutions de l’IA dans un cadre humaniste. Une vocation de médiation scientifique ensuite pour permettre au plus grand nombre, du collégien à l’entrepreneur, de découvrir les applications des algorithmes IA à travers un showroom. Une vocation de lieu-ressource enfin avec des collaborations qui pourront se nouer entre des équipes de chercheurs, d’entrepreneurs et d’étudiants.

Les dynamiques à l’oeuvre dans la Maison de l’Intelligence Artificielle sont en parfaite adéquation avec l’ADN sophipolitain. Sophia Antipolis est la 1ère technopole d’Europe et son écosystème, fort de 50 ans d’innovation, est reconnu mondialement. Il est aussi d’une grande résilience : il a su s’adapter à plusieurs révolutions technologiques. C’est aussi cela d’ailleurs que la Labellisation 3IA est venue récompenser en avril dernier.

Le 3IA ouvre une nouvelle dynamique pour Sophia Antipolis. A l’heure de l’ouverture de la Maison de l’Intelligence Artificielle, les chaires de recherche ont été développées, les collaborations entre universitaires et entreprises se densifient et les retombées économiques sont palpables.
L’ambition de Sophia Antipolis est de devenir un Hub international de l’Intelligence Artificielle, phare européen de l’évolution digitale et numérique, et de continuer à attirer les meilleurs talents mondiaux, participant au renforcement de l’attractivité de la France. »

Jean Léonetti

Président de la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis (CASA)

Slide

« C’est avec conviction que la CCI Nice Côte d’Azur a répondu positivement à la sollicitation de Charles Ange Ginésy, Président du Conseil Départemental, pour être partenaire de la Maison de l’Intelligence Artificielle.

Ce projet fédérateur pour l’écosystème permettra de faire des Alpes Maritimes une référence nationale de l'Intelligence Artificielle, complémentaire d’autres actions comme le Soph.IA Summit, le 3IA Côte d'Azur, l'OTESIA, le Cluster IA… et renforçant ainsi l’attractivité de notre territoire.

La Maison de l'Intelligence Artificielle est pour les entreprises issues du numérique et de l’IA, un showroom mettant en avant leurs innovations. Et pour les entreprises qui ne sont pas natives du numérique, un lieu pour découvrir de nouvelles technologies, développer les coopérations et voir comment intégrer ces technologies pour le développement de l’entreprise.

La CCI Nice Côte d’Azur est un des partenaires financiers de ce projet mais notre contribution va au-delà de ce seul aspect : nous nous sommes impliqués dès sa conception, dans la définition du « parcours entreprises ». Nos équipes ont participé aux différents ateliers de design thinking en proposant l’intégration de solutions d'entreprises locales dans le showroom.
Enfin, la CCI Nice Côte d’Azur participera à l’animation de ce lieu et aura une mission de valorisation de cet « outil » auprès des entreprises des différents secteurs.

C’est une fierté de prendre part à ce projet qui permettra de rassembler sur un même lieu tout un écosystème pour mobiliser les forces et favoriser le développement de technologies innovantes au bénéfice des entreprises et du territoire.»

Jean-Pierre Savarino

Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur

Slide

« Nous avons en France un patrimoine parfois oublié, parfois sous-estimé, qui représente en réalité une importante valeur stratégique pour cette nouvelle décennie qui s’ouvre à partir de 2020. Il ne s’agit pas d’argent, mais de capital humain ! Les chercheurs en intelligence artificielle et en robotique sont appréciés et appelés dans le monde entier. Je pense notamment à Yann LeCun, directeur scientifique de l’IA chez Facebook ou encore à Yoshua Bengio, tous deux lauréats du Prix Alain Turing en 2019 !

A la demande du Président du Département des Alpes-Maritimes, Charles Ange Ginésy, j’ai contribué dans le cadre du SMART Deal, à jeter les bases de la Maison de l’Intelligence Artificielle en plein coeur de cette technopole qu’est Sophia-Antipolis.
C’est la première en Europe, peut-être dans le monde. Il s’agit d’un lieu de « SMART Education » ayant vocation à préparer et former la population pour lui permettre de comprendre les challenges qui nous attendent, d’appréhender les possibilités nouvelles offertes par l’IA grâce à une information tant vulgarisée qu'éthique et experte, diffusée au travers d’un showroom. Elle nous offrira aussi l’opportunité de développer des projets innovants et collaboratifs en rassemblant les forces vives et l'écosystème IA du territoire en un même lieu, favorisant une synergie telle que celle que nous avons découverte lors d’un voyage d’études au Canada, pays leader en matière d’IA.

Je suis ravi d’avoir pris part à ce projet unique qui saura inspirer la jeunesse et lui apporter des informations qu’elle s’appropriera sans aucun doute, afin de contribuer à créer le monde et la société de demain. »

Marco Landi

Président du Comité d'experts du SMART Deal

previous arrow
next arrow
collaboration et coopération

Tous nos partenaires